Restauration des bordures extérieures de champs : de la biodiversité aux bords des chemins !

Le suivi des bordures et des pieds de pylônes semés avec des mélanges de fleurs sauvages se poursuit en Beauce !

Dans le cadre du projet Agrifaune trois mélanges de restauration ont été testés sur des 12 bordures de champs et sous 3 pieds de pylônes dans le Loiret et en Eure-et-Loir depuis l’automne 2016.

Les mélanges testés contiennent entre autres : de l’Achillée millefeuille, de la Luzerne lupuline, du Trèfle blanc, du Lotier corniculé, de la Centaurée jacée, de la Fétuque rouge...

Ces mélanges présentent des intérêts divers pour la faune sauvage, ils offrent une ressource alimentaire pour les pollinisateurs, un habitat pour les auxiliaires des cultures, un refuge pour les oiseaux et les petits mammifères, un réservoir à insectes pour l’alimentation des poussins insectivores comme la perdrix grise . Ils sont également un atout agronomique puisqu’ils permettent la création d’une zone tampon entre le chemin et la parcelle, limitant ainsi la pénétration des adventices dans les cultures.

Comparatif

Bordure de champs avant et après semis

  • les semis de 2016

Cette année les espèces des mélanges semées en 2016 s’expriment majoritairement. Malgré des conditions de semis peu favorables à l’automne 2016 et une levée des plantules plus ou moins contrastée, deux ans après le semis, les espèces semées recouvrent plus de 60 % de la surface. La présence des adventices a nettement diminuée. L’entretien par broyage haut (barre de coupe à plus de 10 cm) en 2017 a permis de redonner de la lumière aux espèces semées pour qu’elles puissent se développer. Pour les aménagements présentant une forte pression « adventices », les interventions de coupe ont eu lieu tôt au printemps avant montée à graines des espèces problématiques ; pour les autres, le broyage a été mené après la fin de la floraison des espèces du mélanges.

  • Des mélanges implantés depuis 2013

En 2013, trois premiers mélanges ont été testés sur deux bordures et cinq pylônes dans le Loiret. Ces premiers tests in situ ont permis d’affiner la composition des mélanges implantés en 2016.
Des relevés exhaustifs sont toujours réalisés sur ces sites et permettent de suivre le comportement des espèces à plus long terme.
Sur ces bordures resemées, le mélange se maintient et les espèces semées représentent plus de 50 % de la communauté végétale en termes de recouvrement, aucune intervention d’entretien n’a été menée depuis 5 ans !

Visite45 2018

 Visite d'essai du réseau Agrifaune 45 en juin 2018

Le groupe Agrifaune poursuit ses travaux en rédigeant un cahier des charges afin de pouvoir proposer prochainement ces mélanges de restauration à la commercialisation.

 Mlange restauration Agrifaune

 

 

  • Partenaires techniques et scientifiques

 logos partenaires agrifaune2845 logos chercheurs restauration

  •  Partenaires financiers

 

Pour plus de renseignements:

Caroline Le Bris
02 38 71 91 80